Pneumatiques!

À deux mois du départ, nous commençons à préparer nos vélos pour le voyage! Nous serons souvent à l’écart des grandes villes, avec des vélos très chargés, sur des routes non-pavées et loin de toute source de pièces de vélo…  La durabilité des composantes devient primordiale, ce qui est encore plus vrai quand cette composante est ton seul point de contact avec la route; les pneus!

Nous avons identifié ce qui était important pour nous dans le choix d’un pneu:

  1. La résistance aux crevaisons: Quoi de plus désagréable que de réparer une crevaison en bordure d’une route achalandée, ce qui implique de décharger le vélo d’une bonne partie des bagages.  Quelle énorme perte de temps! Et c’est encore pire s’il pleut!  C’est définitivement notre critère numéro 1.
  2. La versatilité de la bande de roulement: Nous savons que nous allons rouler sur n’importe quel genre de surface tout au long du voyage: asphalte, gravier, boue…  Il faut que le pneu choisi puisse convenir.
  3. La durabilité: Le pneu doit pouvoir nous permettre de faire l’ensemble de notre voyage (plus ou moins 5000 kilomètres) sans remplacement.
  4. Le prix: Nous voulons le meilleur rapport qualité-prix, sachant que notre budget est limité.  Disons que nous voulons éviter les pneus de 75$ et +!
  5. La résistance au roulement: Certains pneus sont plus “difficiles à faire rouler” que d’autres ou ont une moins bonne tenue de route.  Considérant la distance à parcourir, ça devient important.  Considérant que, pour nous, les autres critères sont plus importants, nous devrons peut-être faire un compromis sur la résistance au roulement.

Nos recherches sur internet nous ont rapidement permis d’identifier la gamme des pneus Schwalbe Marathon, souvent considérés comme une référence dans le domaine du cyclotourisme.  Toutefois, il existe une multitude de pneus qui font partie de cette gamme: Marathon (tout court), Deluxe, Dureme, Mondial, Plus, Plus Tour, Racer, Supreme… Lequel choisir?

De plus, Emilie-Anne et moi ne “chaussons” pas la même dimension de pneus.  Le vélo hybride d’Emilie-Anne prend du 700X35C (actuellement chaussé avec deux pneus “dépareillés”, de marque louche), alors que mon Long Haul Trucker (LHT) prend du 26X1.5 (actuellement chaussé sur deux pneus WTB Slickasaurus d’origine, trop minces pour résister aux aléas de la route sud-américaine).  Pourrait-on trouver un modèle de pneu disponible dans ces deux dimensions et ainsi limiter le magasinage?

Une petite excursion à notre boutique de vélo locale, Bicycles Eddy, nous a permis d’apprendre des trucs de pros et d’explorer les possibilités, catalogues en main!

  • Premier truc: Partir avec des bons pneus! Élémentaire!
  • Deuxième truc: Apporter (au moins) un pneu de rechange pliable.  Attention, ce ne sont pas tous les modèles qui existent en version pliable (folding) et lorsque c’est le cas, ils sont près du double du prix de la version rigide (wire bead).  Ce sera pratique en pleine cambrousse.
  • Troisième truc: Puisque les conditions de route seront variables, mais que les routes en asphalte seront quand même celles qu’on empruntera le plus, privilégier des pneus avec une bande de roulement relativement lisse, avec des crampons de chaque côté de celles-ci pour les routes en gravier, la boue, etc.  Des pneus avec des crampons dans la bande de roulement auront beaucoup de résistance au roulement, s’useront rapidement et seront plus instables lorsque le vélo sera chargé (moins de surface de contact avec la route).

Voici nos conclusions pour les pneus que nous avons envisagé dans la gamme Marathon:

  • Mondial: Probablement le meilleur choix puisqu’assez rapide, très durable, résistant aux crevaisons, avec une bande roulement adaptée à tous les types de terrains que l’on risque de rencontrer.  Le seul hic: pas de taille compatible avec mon LHT, mais ferait pour le vélo d’Emilie-Anne (autant pliable que rigide)!
  • Plus: Bon pneu en général, mais nous trouvons qu’il semble plus adapté à l’asphalte. Disponible dans toutes les tailles, en rigide seulement.
  • Plus Tour: Plus résistant aux crevaisons que le Mondial, mais moins rapide.  Bande de roulement adaptée à tous les terrains. Disponible dans les deux tailles dont nous avons besoin, en rigide seulement.
  • Supreme: Un bon pneu pour la route asphaltée, mais semble moins adapté aux routes de gravier et boueuses.  Il est très dispendieux car il n’existe qu’en version pliable.

La conclusion: Marathon Plus Tour (rigide).  Il nous coûte 67$ pour toutes les tailles, ce qui est assez cher, mais il répond à nos besoins.  Pour les pneus pliables, nous avons décidé d’opter pour des pneus moins dispendieux (les Marathon pliables se détaillent près de 100$ chacun…), puisque nous ne les utiliserons qu’en cas de problème.  Emilie-Anne a choisi un Clément X’Plor USH, mais ils ne sont pas disponibles en 26 pouces…

Tout ça pour des pneus! J’espère que les prochaines composantes seront plus faciles à choisir!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s