Premier trajet proposé // Proposed first ride

OK, so what do you do 8 days before leaving the country – not to mention your daily life and family – behind? Well, you sort of feel like a headless chicken running around scrambling in all different directions. So there’s the new blog appearance, but there’s also packing, writing endless lists of things which will only inevitably get partially done… But then there’s looking forward too. Like perusing the Couchsurfing pages for new friends to meet!

So that’s what I’ve been doing, trying to map out our first ride. 102km to Otavalo. These won’t be our 100 first km in Ecuador, we’re going to cycle around Quito of course. But Mostly, they’re going to be our first goal-oriented ride. 102km at high altitude, which we plan on taking two days to get to. It might take us a lot more or a lot less time than we think – we really want to be flexible on this because we’re going to have a lot of adaptation to do – I’ll get back on that subject later. But mostly, taking our time is going to be the gist of it. So our first obective is to get to Otavalo. Check it out:

Salut! Alors qu’est-ce qu’on fait 8 jours avant de quitter le pays – sans parler de votre vie quotidienne et familiale – derrière-nous? Pour l’instant on se sent comme un ouragan qui veut partir dans tous les sens différents! Donc, il ya la nouvelle apparence du blogue, mais il ya aussi gosser avec les saccoches, rédiger des interminables listes de choses “à faire” qui inévitablement ne se réaliseront qu’en partie … Mais il y a l’excitation de l’avenir rapproché aussi! Ce qui veut dire notamment parcourrir les pages de Couchsurfing pour se trouver des mogis… et peut-être aussi des nouveaux amis à rencontrer!

C’est donc ce que j’ai fait aujourd’hui, en essayant de tracer notre premier trajet. 102 km à Otavalo. Ce ne sera pas nos premier km en Equateur, nous allons faire du vélo autour de Quito bien sûr. Mais surtout,ce sera notre première expédition avec un objectif précis. 102 km en haute altitude! Nous avons l’intention de prendre deux jours pour le faire, malgré que ce pourrait être beaucoup plus ou beaucoup moins. Nous devons vraiment faire preuve de flexibilité et de patience sur ce point car nous allons avoir beaucoup d’adaptation à faire – autre sujet qui mériterais d’être abordé bientôt… Mais surtout, nous allons prendre notre temps. Donc, notre première obective est d’arriver à Otavalo.

Advertisements

3 thoughts on “Premier trajet proposé // Proposed first ride

  1. Hey! Quelle coïncidence, je suis justement en ce moment à Otavalo et dans deux jours je serai à Quito, où je passerai quelques jours! Il y a des bonnes chances qu’on se croise quelque part en Amérique du Sud! Il y a une casa del ciclista à Tumbaco, une banlieue de Quito, où vous pourriez passer quelques jours le temps de vous “acclimater”, si vous voulez plus d’infos, n’hésitez pas à m’écrire. (ssteph_02@hotmail.com)

    • Salut Steph! Peut-être en effet qu’on se croisera alors! Ça serait un grand plaisir! Nous partons dans si peu de temps. As-tu des conseils, de la sagesse de l’expérience! :) On avait spotté en effet la Casa de Tumbaco et nous avions plannifié de s’y rendre, merci pour le message! Au plaisir de te rencontrer sur les sentiers! – Emilie-Anne et Marc-Antoine

      • Hola amigos! J’ai vu votre itinéraire, attention au Pérou, beaucoup de cyclistes évitent la côte et passent par les montagnes, d’une part parce que la côte c’est désertique, mais surtout parce que c’est connu pour être peu sûr (incidents et attaques…), même si je ne veux pas être trop alarmiste! Pour plus d’infos vous pouvez jeter un oeil sur le groupe google PanAm Riders. Si vous vous arrêtez à Cayambe, en route vers Otavalo, je vous conseille de demander l’hospitalité chez les bomberos (pompiers), ils sont très accueillants et ont même un livre d’or pour les voyageurs! Si vous voulez l’adresse mail ou le numéro de téléphone pour la casa de Tumbaco, je peux vous l’envoyer en privé. Pour le vélo, il y a certaines compagnies qui acceptent de le prendre dans un sac plastique géant au lieu de dans une boîte (ils fournissent alors le sac à l’aéroport), si c’est un vol direct ça peut être une bonne idée car c’est moins compliqué (on ne démonte que les pédales et on tourne le guidon) et parfois même moins cher (pour moi c’était 23$ au lieu de 50$), mais si vous avez des transferts il y a plus de manipulations alors la boîte est peut-être plus sécure. Le transport du vélo est toujours un grand dilemme… Bonne route!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s