Sigchos – Chugchilan

Suite à notre mėga-journėe d’hier, nous avons le goût de relaxer un peu! Nous nous attendions à ce que Sigchos soit un village un peu touristique, ce qui n’est pas le cas. Peu de choses à faire sur place pour nous, surtout que le marché de Sigchos n’est apparamment pas en opėration le jeudi… Nous prenons donc notre temps ce matin, après un nuit réparatrice enmitouflės dans les couvertures, parce qu’il fait froid ici. Il y a, comme c’est souvent le cas à date en Ėquateur, un beau parc central parfaitement manucuré. Nous nous y installons pour manger nos croissants achetés la veille. Je suis étonné que les pâtisseries soient aussi bonnes ici, je ne m’attendais pas à ça. Évidemment j’exagère et je finis par manger trois croissants…

Nous sommes toujours indécis: quitter ou non le village aujourd’hui? Nous utilisons beaucoup le site Ride with GPS pour planifier nos trajets, puisque ça nous donne la distance à parcourir, mais surtout le profil d’élévation du parcours! Ça serait un outil parfait si ça nous donnait la qualitė de la route, mais c’est une autre histoire!

Deux routes s’offrent à nous: très abrupte et moins longue ou moins abrupte et plus longue. Nous choisissons la deuxiėme option, surtout considérant que la route abrupte nous ferait monter à 4000 mètres pour tout de suite redescendre à 3200… Non merci! Entre ici et le Quilatoa, la distance est d’environ 42 kilomètres et Il y a un village à peu prės à mi-parcours qui s’appelle Chugchilan. La route est plutôt vallonneuse jusque là, oscillant entre 2800 et 3000 mėtres d’altitude, suivie d’une montée à 3200 mėtres pour atteindre Chugchilan même. Entre Chugchilan et le Quilatoa, ça monte raide, très raide, jusqu’à 4000 mètres. Nous choisissons donc de partir vers 11h et de nous rendre à Chugchilan, bien conscients que de rallier Sigchos au Quilatoa en une journée serait ridicule.

Aprés un arrêt dans une boulangerie pour acheter notre dîner constitué de yogourt et d’empeñadas au fromage, nous quittons le village par la route qui va vers le sud. L’autre option de route nous l’aurait fait quitter par l’ouest, en plein dans les montagnes derriėre le village. D’abord en “piedras”, ou vieux pavés, la route devient rapidement de terre battue, assortie de cailloux. Rien de très rapide comme revêtement, au mieux 12-15 km/h dans les descentes et les plats, puisque les cailloux nous font dévier de notre trajectoire. Au pire, 3 km/h lorsque nous poussons dans certaines montées abruptes! Nous prévoyons environ 4h30 pour nous rendre, incluant une pause dîner.

La route est sans histoire, mais magnifique! Partout et toujours, cette mosaïque de verts parsemée de vaches, de cochons, de moutons, de chèvres et de l’occasionnel agriculteur! Comment tout ce beau monde peut tenir, et surtout travailler, dans des pentes aussi abruptes me dépasse encore. La race canine est omniprésente ici et je dirais même qu’il y a plus de chiens que d’humains en zone rurale. La plupart sont calmes, mais de temps en temps nous sommes poursuivis, souvent par les plus petits. Nous gardons toujours une roche ou deux à portée de main pour bombarder nos poursuivants! Quoique la faisabilité de garder le contrôle d’un vélo chargé tout en visant un chien en mouvement reste à démontrer… J’ai gardé une carotte depuis Tumbaco qui a franchement un aspect dégueulasse. Après plusieurs tentatives de la donner à des chevaux, ânes et vaches qui ont trop peur de moi, c’est finalement un cochon qui s’en régale. Il ne peut pas la manger assez vite et c’est assez comique à regarder.

En route, nous faisons la rencontre d’un groupe de trois Allemands qui montent en 4X4. Ils vont aussi à Chugchilan et dorment à l’auberge Mama Hilda, dont nous ne connaissions pas l’existence. Puis, tout près de Chugchilan, nous rencontrons un couple du Michigan, à pied, qui restent aussi à cette auberge. Devant leurs bons commentaires, nous décidons de nous y rendre aussi! Quel paradis (encore une fois)! L’auberge est constituée de plusieurs petits bâtiments, tous plus jolis les uns que les autres, le tout entouré de tout un aménagement paysager. Nous optons pour une chambre avec un lit double, une mezzanine et la salle de bain dans la chambre. Pour 21$ par personne pour la chambre, ça inclut le souper 4 services et le déjeuner. Vu la qualité de l’auberge, c’est un bon prix! Si seulement on pouvait vous montrer comment c’est bien, mais il faudra venir voir par vous-même.

Nous avons droit à un accueil formidable encore ici. Même Felipe, le chat de l’auberge, m’adopte rapidement! La bouffe est excellente, les jus de fruit sont délicieux, la bière est froide, alleluia! Nous rencontrons ici, outre les Allemands et les Américains déjà mentionnés, un groupe suisse qui sont en voyage organisé. De belles conversations ont agrémenté cette soirée!

Après le copieux souper, nous nous couchons pour un dodo bien mérité. Nous avons même un invité, Felipe le chat, qui a profité de notre porte ouverte un instant pour s’infiltrer dans notre chambre. Ça nous fait bien plaisir, car nous nous ennuyons de nos minous! Il finit par dormir au pied du lit, puis sur le lit de la mezzanine.

Demain: le Quilatoa…

//

Following our mega-day yesterday, we want to relax a little! We expected that Sigchos would be a little bit more of a touristy village, which is not the case. Not much to do on site for us, especially as the market is apparently not in operation on Thursdays … We take our time this morning after a good night under the blankets, because it’s cold here. There are, as is often the case in Ecuador, a beautiful, perfectly manicured, central park. We sit there to eat our croissants bought the day before. I am surprised that the pastries are as good here, I did not expect that. Obviously I exaggeratie and end up eating three croissants …

We are still undecided whether or not to leave the village today? We use a lot the Ride with GPS website to plan our trips, since it gives us the distance, but also the elevation profile of the ride! It would be a perfect tool if it gave us the quality of the road, but that’s another story!

Two routes are available to us: very steep and shorter or less steep and longer. We choose the second option, especially considering the steeper road would lead us up to 4000 meters and rapidly down to 3200 … No thank you! Between here and the Quilatoa, the distance is about 42 km and there is a village roughly halfway called Chugchilan. The road is like a mild rollercoaster, ranging between 2800 and 3000 meters, followed by a climb to 3200 meters into Chugchilan. Between Chugchilan and Quilatoa, there is a steep climb, very steep, up to 4000 meters. We choose to leave at 11am and get to Chugchilan, well aware that to rally Sigchos to Quilatoa in one day would be ridiculous.

After a stop at a bakery to buy our lunch consisting of cheese empenadas and yogurt, we leave the village by the road that goes south. The other option would have us leave by the westbound road, directly in the mountains behind the village. We started out in “piedras”, or cobblestones, and the road rapidly switched to a mixture of dirt and pebbles. Nothing very fast as a surface, we get at best 12-15 km / h on downhills and flats, since the pebbles make us deviate from our path. At worst, 3 km / h when we push our bikes on some steep climbs! It took us about 4:30 to make it to our destination, including a lunch break.

The road is uneventful, but beautiful! Everywhere and always, the mosaic of green dotted with cows, pigs, sheep, goats and the occasional farmer! How all these people can work their field at such a steep angle still flabergasts me. The canine race is omnipresent here and I would say that there are more dogs than people in rural areas. Most are quiet, but occasionally we are pursued, often by the smaller ones. We always keep a rock or two on hand to pelt our pursuers! Although the feasibility of maintaining control of a bicycle and aiming for a dog while in motion remains to be seen … I’ve been keeping a carrot since Tumbaco which frankly is rather disgusting now.  After several unsuccessful attempts to feed it to horses, donkeys and cows which are too frightened of us, we finally end up giving it to a huge pig. Her enjoyment and enthusiasm are pretty funny to watch as she tries to hack at the gnarly carrot with her teeth. 

On the way, we meet a group of three Germans in a 4X4. They’re also heading to Chugchilan tonight, and they mention a hostal called Mama Hilda, we did not know existed. Then, right before Chugchilan, we meet a couple from Michigan on foot,who mentionl the same hostel. Its gotta be worth a try. What a paradise it is (again)! The hostel consists of several small buildings, each more beautiful than each other, all surrounded by some typical landscaping. We opt for a room with a double bed, a mezzanine and the bathroom in the room. For $ 21 per person for the room, including a 4-course supper and the morning’s breakfast. Given the quality of the hostel, its a good price. If only we could show you how good it is, but it will come and see for yourself.

We get a great welcome here again. Even Felipe, the cat of the inn, latches onto me quickly! The food is excellent, fruit juices are delicious, the beer is cold, alleluia! In addition to the Germans and the Americans previously mentioned, we meet a Swiss group who are traveling together in some kind of tour. So we had some pretty interesting conversations that night.

After a hearty dinner, we go to bed for a well deserved sleep. We even have a guest: Felipe the cat, who slipped in the door and curled up on the mezzanine bed. We don’t mind because we miss our kitties! He ended up sleeping at the foot of the bed for a while before wanting to leave the room.

Tomorrow: Quilatoa …

Advertisements

One thought on “Sigchos – Chugchilan

  1. Magnifique description de vos expériences: ca l’air plutot positif comme aventure!
    Nous n’avons qu’a utiliser notre imagination pour “voir” cette contrée qui semble vous
    enchanter! Bonne route!
    En passant, Delphie va très bien, elle m’a adopté et me suit “du matin au soir”! LOL

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s